Après le conseil municipal du 23 novembre, la Compagnie Jolie Môme revient sur les conditions de l’appel à projet et invite à ses prochains spectacles-événements, « Révélations » et « Hyper Nova »

, par La Rédac’

Après le conseil municipal du 23 novembre au cours duquel le maire a annoncé officiellement le nom du lauréat de l’appel à projets pour l’exploitation de « La Belle Etoile », nous avons voulu interroger la Compagnie Jolie Môme. Celle-ci revient sur le déroulé des événements depuis le lancement de l’appel à projets en juillet 2023. La municipalité communique avec un Flash infos sur le quartier de La Plaine, copie conforme à "l’esprit" de la lettre recommandée adressée à la Compagnie Jolie Môme. Entretien.

L’avis d’appel à projets pour l’occupation de la salle dite de « La belle Étoile » a été lancé en juillet 2023 pour une remise des offres au 24 septembre 2023. Le maire, lors du conseil municipal du 23 novembre, vous reproche de ne pas avoir fourni toutes les pièces nécessaires et en particulier de budget prévisionnel dans votre réponse ? Qu’en est-il ? Aviez-vous le sentiment que les jeux étaient déjà faits ?
Oui d’une part et d’autre part, ce que dit le maire n’est pas tout à fait exact.
Il y avait un prévisionnel, celui de 2024, l’appel d’offre en demandait cinq, ce qui pour nous n’est pas cohérent avec notre fonctionnement, nous avons donc zappé qu’il fallait en produire cinq (acte manqué…) Nous avons produit les quatre suivants à l’échéance supplémentaire qu’ils nous ont accordé lors du premier entretien. Ils nous posent la question de notre solidité financière, or ça fait 19 ans qu’on gère le lieu sans souci. Que faut-il de plus comme preuve ?

– Dans cet appel à projets un des critères de sélection concerne je cite le document : « La solidité financière du projet et du budget d’exploitation proposés et la capacité à diversifier les sources de financement. » Le document indique par ailleurs : « Le modèle économique présenté devra prendre en compte l’ensemble des charges et recettes nécessaires au bon fonctionnement de l’activité durant 5 ans. Il pourra prendre en compte des recettes liées à de potentielles subventions publiques et à la sous-location des espaces mis à disposition ». 
En revanche, le document ne fait pas mention d’une subvention de fonctionnement d’un montant de 50 000 euros annuel qui a été attribuée au lauréat désigné et annoncée par le maire au conseil municipal. L’appel à projets apparait donc tronqué, insincère. Cette subvention affichée dès le départ pour tous les candidats aurait-elle modifiée votre manière de répondre ?

Oui, probablement, en effet, nous n’avons entendu parler de cette subvention que lorsque les résultats de l’appel d’offre ont été rendus publics. Bien au contraire dès la publication de l’appel d’offre, on nous a dit et redit qu’avec la nouvelle convention, les occupants devraient payer les fluides (ce qui n’était pas le cas avant) et cela représente environ aujourd’hui avec l’augmentation de l’électricité 40 000 € par an. Le Directeur des Affaires Culturelles nous a juste précisé de manière ferme que pour lui ce n’était pas un sujet parce qu’on pourrait " demander " une subvention mais sans plus de précisions. C’est pourquoi nous avons fait apparaître dans nos budgets prévisionnels une subvention de 40 000€ de la mairie. Nous avons déjà été délestés de notre subvention de la Région en juin 2022 (40 000 € également). Nous n’avons d’ailleurs à ce sujet reçu aucune notification officielle de la Région, seule une salariée qui nous connaît nous a informé.
Dans le même ordre de pratiques, nous avons été informés du projet d’appel à projet (!) par quelqu’un du groupe d’opposition, mais aucune information officielle au préalable de la mairie.
Nous avions de notre côté sollicité un rendez-vous en mars 2023, voyant la fin de la convention arriver et n’ayant pas de nouvelles.
Le Directeur des Affaires Culturelles nous avait dit qu’il y aurait un appel à projets et nous conseillait même de " commencer à écrire "... il soulignait la façon remarquable dont nous gérions le lieu..! Et il reconnaissait que sans subvention c’est d’autant plus méritoire. A cette occasion nous lui faisions part de la nécessité d’avoir une convention de résidence supplémentaire de quatre ans, afin de mettre à jour nos affaires pour envisager la suite de la Compagnie, préparer le départ de ceux qui partent et l’avenir de ceux qui continueront, trier et déménager notre matériel. Il nous rétorquait avec semble-t-il un certain amusement « qu’au moins nous étions direct(e)s… ». Oui…

– Le maire vous reproche de vous être engagé au-delà du terme de la convention alors que vous n’aviez pas de réponse. Comment les choses se sont passées ? Comment construisez-vous votre programmation ?
La compagnie lauréate aurait-elle des engagements pour le premier semestre antérieurs à la décision du comité de sélection ? Vous êtes-vous rapproché d’eux ? 
Nous nous préparons au pire et nous pensons à un avenant mais pour une saison complète et non tronquée. Mais l’avenant proposé par la mairie début juillet après l’annonce de l’appel à projets s’étale de juillet au 31 décembre 23…
N’ayant pas de nouvelles, nous avions au cours du 2ème trimestre 2023 programmé quelques accueils et comme tous les ans prévu la reprise de notre dernière création en mars/avril 2024 pour 5 à 6 semaines (3 fois par semaine) ainsi que le maintien de nos soirées dîners-spectacles (une fois par mois), la reprise des ateliers hebdomadaires chansons, fanfare, théâtre…
Participer à l’appel à projets implique que, tant que le résultat n’est pas donné, on fait comme si on restait et il faut bien prévoir des choses en avance si on veut que la saison ait lieu.
Nous ne connaissons pas les engagements du lauréat pour le 1er semestre 2024.

– Le maire semble inflexible sur la date de fin décembre et a juste évoqué une ouverture de quelques semaines voire une aide au déménagement... Que demandez-vous aujourd’hui ? Et maintenant, comment voyez-vous la suite des événements ?
Vous supposez bien qu’on n’a jamais été confrontés à une évacuation de ce type. Même s’il nous est arrivé d’être solidaires avec d’autres dans ce genre de situation.

– Une prochaine échéance ?
Oui, théâtrale et dès ce vendredi et ce week-end avec les dernières représentations de notre nouveau spectacle « Révélations » et les 3 jours de notre événement artistico-politique Hyper Nova les 15-16-17 décembre.

On lira ici sur les Blogs du Monde Diplomatique l’article de Evelyne Pieiller consacré à cette affaire.