Dans l’agenda. Les Jardins d’Aubervilliers toujours menacés, rassemblement/pique-nique le 23 juin. Meeting du candidat du Nouveau Front Populaire, Stéphane Peu, le 25 juin, salle de la Légion d’Honneur

, par La Rédac’

Les jeux olympiques et paralympiques s’annoncent très critiques pour les agents-es publics-ques d’Ile de France, du département et notamment celles et ceux de Plaine Commune, de la ville de Saint Denis et de l’Ile Saint Denis qui accueillent des sites olympiques et des épreuves sportives .

Les agents-es subiront :

 Accroissement d’activité, équipes réduites, congés sacrifiés,changement de lieu de travail, et changement des missions, changement d’horaire de travail, télétravail obligatoire, déplacements compliqués, difficultés de garde d’enfants , etc

Les Jeux Olympiques et Paralympiques, mais pas au détriment des agents·es publics·ques mobilisé·es pour l’événement.

Pour des moyens et une réelle reconnaissance des agents-es publics-ques, manifestation le 18 juin.
Départ/ 10h30 Stade de France>Arrivée/11h30 Bourse du travail

Comité de campagne des candidats de Révolution permanente

Les Jardins des vertus d’Aubervilliers toujours menaçés !

La lutte repart aux Jardins des vertus d’Aubervilliers. Venez nombreu.x.ses le 23 juin à 11h pour partager un moment convivial et vous informer des derniers rebondissements.

Les jardins permettent à des centaines de familles d’avoir accès à une terre et de se nourrir. Ils apportent de la fraîcheur en période de canicule et permettent à la biodiversité de se maintenir en ville. Les enfants y découvrent ce qu’il y a sous le béton et comment poussent les tomates.

Les institutions ne semblent pas avoir digéré les décisions de justice précédentes qui ont donné raison au collectif de défense des Jardins. Ils veulent de nouveau détruire des jardins... La maire d’Aubervilliers et l’agglomération Plaine Commune menacent d’en faire disparaître toujours plus.

Nous voulons :

la restitution des Jardins détruits pour le solarium de la piscine olympique, annulé par la justice
l’adaptation du pôle multimodal qui accompagnera la future gare. Il menace 2000 m2 de jardins
la sanctuarisation des jardins existants

Retour sur les épisodes précédents :

– Le solarium de la piscine Olympique : la mairie d’Aubervilliers et Karine Franclet ont perdu en justice et ont été forcés de renoncer. Mais 4000 mètres carrés des jardins défendus par la JAD avaient déjà été détruits. Ils n’ont pas été remis en état comme cela avait été demandé par la justice. La terre organique, très riche, a été enlevée, des arbres rachitiques ont été plantés.

– La future gare de la ligne 15 : grâce au rapport de force établi par les luttes des années précédentes, la société du grand Paris a accepté de réduire drastiquement l’emprise de la gare et nous avons limité les dégâts. 900m2 sont concernés par les travaux, 300m2 perdus définitivement, et 600m2 seront normalement « remis en en état » à la fin du chantier de la gare.

– Le « pôle multimodal » : nous avons attaqué en justice le dernier PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal) afin que la zone constructible pour la gare se limite à celle définie dans l’accord avec la SGP. Mais Plaine Commune s’y refuse. Un pôle multimodal est désormais prévu à côté de la gare. Il menace donc à nouveau 2000m2 de Jardins. D’autres solutions d’aménagement sont bien sûr possibles. Malheureusement le juge n’a pas compris. Pour nous il est hors de question de laisser encore une partie des jardins être détruite ! On se pourvoit en cassation, ce qui coûte cher. Nous avons besoin de votre soutien, et de faire grossir la cagnotte.

SOLARIUM, GARE, PÔLE MULTIMODAL : ON VOIT BIEN LA LOGIQUE - TANT QU’ON NE LES ARRÊTERA PAS, LES BÉTONNEURS FERONT DISPARAÎTRE DES JARDINS.

Toutes et tous aux jardins le dimanche 23 juin !
6, avenue de la Division Leclerc, 93 300, Aubervilliers

Meeting du candidat du Nouveau Front Populaire, Stéphane Peu, le 25 juin, salle de la Légion d’Honneur