L’élu dionysien de la majorité, Christophe Piercy, mis en cause pour son comportement lors de la Pride des banlieues le 3 juin dernier

, par La Rédac’

Le Blog de Saint-Denis publie le texte qui lui a été adressé par La karna, un groupe de percussions. Dans ce texte, les membres – dionysiennes – de ce groupe dénoncent le comportement d’un élu municipal de la majorité, Christophe Piercy, à leur encontre, lors de la Pride des banlieues qui s’est déroulée le samedi 3 juin à Saint-Denis.

Lors de la Pride des banlieues le samedi 3 juin 2023, à laquelle nous avons participé en tant que groupe de percussions, plusieurs de nos membres ont été agressées par un membre de l’équipe municipale, non identifié au moment des faits.

En effet, à la suite du discours d’une élue de la municipalité, sur la grande scène, nous avons manifesté notre désaccord avec la politique menée par la mairie de Saint-Denis. Cette opposition s’exprimait par nos voix et nos instruments, rien de plus. Nous avons commencé à jouer à la fin du discours de cette dernière sans même interrompre son intervention. Nous sommes toutes habitantes de Saint-Denis et nous pouvons dresser une longue liste de nos désaccords et de ce qui nous semble être des atteintes aux libertés perpétrées par cette mairie, mais ce n’est pas le propos aujourd’hui.

Après que des personnes inconnues dans la foule aient tenté de dissuader certaines d’entre nous de faire du bruit, en rétorquant notamment que la mairie finançait l’événement et que le mécontentement n’avait pas sa place ici, une personne identifiée comme un homme blanc, en costume bleu a alors jeté la bière qu’il avait à la main, sur nous et nos instruments. Cette personne était accompagnée par Adrien Delacroix, reconnu par nous, élu municipal et d’une autre personne avec un enfant.

Alors même que nous exprimions verbalement notre indignation, une personne du public a immédiatement et spontanément réagi à cette violence de la même manière, à savoir arroser de bière la personne qui venait de s’en prendre à nous. Nous tenons au passage à la remercier d’avoir pris notre défense, certaines d’entre nous étant pétrifiées face à cet agissement. Les personnes qui accompagnaient l’agresseur ne sont pas intervenus auprès de lui mais nous ont accablé.

Dans un souci de défense collective, nous avons fait des recherches et nous avons ainsi pu identifier la personne qui nous a agressées comme étant l’élu à la ville cyclable et aux affaires funéraires, Christophe Piercy. Le comportement qu’il a eu est totalement inadéquat de base, encore plus lorsqu’on est un représentant d’une mairie et lors d’un évènement faisant entendre les revendications des personnes LGBTQI+ de quartiers populaires.

Nous soutenons la Pride des banlieues et nous ne voulions pas rester silencieuses face aux représentant.e.s de la mairie.

Signifier notre désaccord, comme nous l’avons fait, ne mérite pas une telle agressivité.

Certains membres de l’équipe municipale se croient tout permis et légitimes à un tel point qu’ils peuvent se permettre d’agir de façon disproportionnée, violente et injuste face à des habitantes participant à la Pride.

Nous dénonçons ces agissements et sommes profondément choquées.

La karna, groupe de percussion dionysienne.