Un appel au soutien du chapiteau Rajganawak qui annonce « une nouvelle étape artistique face aux remous urbains ». Une tribune à signer

, par La Rédac’

Un arrêté de péril pris par la municipalité concernant les bâtiments attenants au Chapiteau a conduit à la fermeture immédiate de l’établissement et a contraint à une opération de démontage en urgence. Installé rue Gambon depuis de nombreuses années, il a offert un lieu singulier de rencontres, d’échanges, d’ouvertures et d’accueil à de nombreuses initiatives de solidarités et d’animations culturelles. Une partie de l’âme dionysienne qui entend poursuivre cette belle et indispensable aventure. Nous publions leur lettre et leur tribune à signer.

A mi-chemin entre une salle de spectacle et une maison de quartier, le Chapiteau RajGanawak est porté par l’énergie d’une équipe de bénévoles de tous bords. En parallèle des rendez-vous culturels et des ateliers, il accompagne dans leur scolarisation les enfants des bidonvilles et hôtels sociaux du quartier, organise des permanences d’écrivain public et des partenariats associatifs. Le chapiteau est un lieu pour se rencontrer, s’engager, grandir, s’épanouir.

Pour proposer une initiative au comité de programmation ou rejoindre l’équipe de bénévoles : administration@rajganawak.com

L’adhésion à l’association Les Planches Courbes permet de participer aux activités du Chapiteau RajGanawak. Tarif : 1 € ou 15 €, directement sur place.

Saint-Denis, 7 Mars 2024

Cher.e. ami.e.s, membres de la presse, et partenaires,

Nous souhaitons vous informer des récents événements survenus au 3 rue Ferdinand Gambon à Saint-Denis, touchant notamment le site du Chapiteau Rajganawak. La semaine dernière, un arrêté de péril a été émis concernant les bâtiments attenants au Chapiteau, les déclarant en danger imminent. Cette décision a entraîné la fermeture immédiate de l’établissement et a contraint une opération de démontage en urgence.

L’annonce fut abrupte, bousculant nos plans initiaux de déménagement, originellement envisagé pour l’horizon 2025. Face à cette situation, des solutions temporaires ont été trouvées en collaboration avec des salles municipales pour maintenir nos activités régulières telles que la danse et la boxe. Parallèlement, nous sommes déjà activement engagés dans l’élaboration de plans futurs et d’une possible implantation sur le terrain du 6B-Quai de Seine.

Le bouleversement des villes, toujours à l’œuvre, révèle parfois des chocs brutaux lors de rénovations. Le chapiteau a toujours existé dans les interstices, au plus proche des personnes vivant à la marge. C’est un endroit singulier qui a permis la rencontre et la mise en commun de nombreuses communautés. Il est un lieu d’entraide et surtout un lieu de création extrêmement singulier, ne ressemblant à rien d’autre qu’à ce qu’il propose.

Le Chapiteau Rajganawak est pour le territoire une petite anomalie, une pépite d’or, un endroit où les choses sont possibles. Comme dans les équilibres des écosystèmes et de la biodiversité, il est crucial de préserver les choses fragiles et singulières. Tout comme un château ambulant ,le chapiteau Rajganawak s’est toujours construit autour d’une énergie magnifique collective faite de solidarité et d’entraide.

Aujourd’hui, nous sollicitons les institutions pour reconnaître ce travail mené depuis de nombreuses années et nous accompagner dans cette transition difficile. Nous sommes remplis d’idées de ressources et de projections pour pouvoir rebondir et recréer un espace pour les habitants, les artistes.

Nous remercions chaleureusement toutes les personnes qui nous ont soutenus, que ce soit physiquement ou par des messages de solidarité. Dans les semaines à venir, nous espérons que ce chamboulement ouvrira la voie à une reconstruction collective du lieu.

Nous nous engageons à vous tenir informés des développements à venir, notamment concernant les chantiers collectifs, et nous espérons une réouverture rapide ainsi que la reprise de notre programmation. D’ici là, votre soutien, vos témoignages, et la diffusion de cette information seront cruciaux pour faire perdurer l’importance de cet espace, afin que ce projet puisse connaître une renaissance d’autant plus significative.

La tribune à signer pour appeler les institutions à nous soutenir c’est ici.

Bien à vous,
Toute l’équipe du Chapiteau Rajganawak

Photo : www.dominiquesecher.fr