Un appel du DAL (Droit Au Logement) Saint-Denis-Plaine Commune à la mobilisation face à la crise du logement et aux risques d’expulsions avec la fin de la trêve hivernale. Réunion le 12 mars à 19h à la Bourse du travail

, par La Rédac’

La fin de la trêve hivernale approche et les expulsions vont reprendre à partir du 1er avril. A Saint-Denis et dans toutes les villes de Plaine Commune, la crise du logement bat son plein. Le nombre d’expulsion explosent partout en France et leur nombre est l’un des plus élevé en Seine-Saint Denis, et cela va être aggravé par la loi Kasbarian-Bergé ; des milliers de personnes - dont 1/3 sont des enfants - sont laissés à la rue chaque soir ; dans certains quartiers, 1 logement sur 5 est insalubre ; les prix des loyers et des charges ne cessent de s’envoler ; la loi DALO, qui oblige l’État à reloger les prioritaires, n’est pas respectée et est attaquée par le gouvernement ; les logements sociaux sont mal entretenus et démolis dans le cadre d’opération d’urbanisme visant à chasser les classes populaires.

En France, la Plateforme Logement pour TouTEs appelle à des manifestations le weekend du 30 mars et à manifester à Paris le 1er avril à 15h à Bastille (voir appel ci-joint).

A Saint-Denis et dans toutes les villes de Plaine Commune, la crise du logement bat son plein :
– le nombre d’expulsion explosent partout en France et leur nombre est l’un des plus élevé en Seine Saint Denis, et cela va être aggravé par la loi Kasbarian-Bergé
– des milliers de personnes - dont 1/3 sont des enfants - sont laissés à la rue chaque soir,
– dans certains quartiers, 1 logement sur 5 est insalubre,
– les prix des loyers et des charges ne cessent de s’envoler
– la loi DALO, qui oblige l’État à reloger les prioritaires, n’est pas respectée et est attaquée par le gouvernement,
–les logements sociaux sont mal entretenus et démolis dans le cadre d’opération d’urbanisme visant à chasser les classes populaires.

Et cette situation déjà dramatique va être accélérée avec les Jeux Olympiques et Paralympiques :
Des propriétaires sont prêts à tout pour les bénéfices que pourra leur apporter la location de leur logement aux touristes, les hôteliers ferment leurs hôtels pour travaux, les démolitions s’accélèrent pour être finies avant les JO, les CROUS et les foyers chassent les résidents dès le mois de juin…

Et ni la mairie, ni l’ Etat ne prend la moindre mesure pour limiter les effets désastreux de ces « jeux » sur le logement…

Derrière ces constats, ce sont des vies qui se jouent : des gens qui meurent dans la rue, des enfants qui vont à l’école après avoir dormi sous un porche, des familles entassées dans des taudis au détriment de leur santé et de leur sécurité, des personnes âgées qu’on déplace sans leur accord…

Et ce sont aussi des profits ! Les profits de l’immobilier sont parmi les plus rentables des investissements, le logement au lieu d’être considéré comme un droit pour toutes et tous est une marchandise lucrative. Le foncier dans nos villes est l’un des plus rentables de France.

Une mobilisation pour le droit au logement est prévue partout en Europe du 29 mars au 7 avril, organisée par la Coalition Européenne d’Action pour le droit au logement et à la ville, dont le DAL est membre.

Une video de la Coalition européenne d’Action pour le droit au logement et à la ville sur le logement social en Europe.

Nous pensons qu’il est important de se mobiliser unitairement sur la question du logement et des expulsions dans la ville et autour, et vous invitons à une réunion de préparation d’une initiative pour la fin de trêve hivernale le mardi 12 mars à 19h à la Bourse du Travail de St Denis, Salle Berthelot (4e).

Droit au Logement (Dal) - Saint-Denis Plaine Commune