Massacre de la couverture de l’autoroute A1 à la Plaine. Le sous-préfet de Saint-Denis rappelle à la loi et au respect du patrimoine. Un désaveu pour ceux qui voulaient s’en affranchir.

, par La Rédac’

Interrogé par courriel le 27 décembre par le Collectif qui dénonce la manière dont se déroulent les travaux sur la couverture de l’A1 – le retour des services de l’Etat par un courriel du sous-Préfet de Saint-Denis, Vincent Lagoguey, est sans appel. Les travaux doivent « être réalisés dans le strict respect de l’état initial de l’ouvrage ». Exprimant que son « souci est également partagé par l’architecte de bâtiment de France » il indique que « Dans ce cadre, la direction de routes d’île de France (DIRIF) procédera dans les meilleurs délais à la réfection à l’identique des « casquettes » manquant aujourd’hui sur les deux édicules abritant des issues de secours et ainsi que sur l’usine de ventilation du tunnel ». On ne peut que se féliciter de cet indispensable rappel au respect du patrimoine, des procédures et du droit moral des concepteurs.

Notre précédent article du 15 décembre sur le sujet : Massacre de la couverture de l’autoroute A1 à la Plaine ou comment se défausser sur les services de l’Etat. Mathieu Hanotin et Adrien Delacroix en première ligne. L’élu au patrimoine, Yannick Caillet, aux abonnés absents à lire ici.

Notre article du 12 décembre : Mathieu Hanotin : « Je ne reviendrai pas sur ce qui a été supprimé ». Interrogée par le Collectif la semaine dernière sur les travaux, l’Unité Territoriale Urbanisme de Saint-Denis indique "qu’aucune autorisation d’urbanisme n’a été délivrée ". Mathieu Hanotin ne reviendrait donc pas sur des travaux effectués en toute illégalité ?! à lire ici.

Notre premier article du 29 novembre : Le collectif « Stop au massacre de la voie royale » alerte sur les travaux engagés sur la couverture de l’autoroute A1. Qu’en disent les élus, à l’urbanisme, Adrien Delacroix et au patrimoine, Yannick Caillet ? à lire ici.